Ecoutez Radio Sputnik
    Gilets jaunes

    «Il a vu une injustice devant lui»: l’épouse de l’ex-boxeur Dettinger répond à Macron

    © AFP 2019 FRANCOIS LO PRESTI / AFP
    France
    URL courte
    18423

    L’épouse de Christophe Dettinger, l’ancien boxeur incarcéré depuis le 9 janvier pour l’agression de deux policiers lors d’une manifestation des Gilets jaunes, a justifié dans un entretien à France 3 le comportement de son mari, qui «a vu une injustice devant lui».

    Karine Dettinger, dont le mari avait frappé deux gendarmes à coups de poing et de pied lors d'une manifestation des Gilets jaunes à Paris, s'est confiée lundi 4 février, devant les caméras de France 3.

    «Si mon mari a réagi comme ça c'est qu'il a vu une injustice devant lui. Il a vu une femme matraquée au sol. (…) Il n'a pas tapé l'uniforme, il n'a rien contre la police», a-t-elle indiqué, évoquant un certain document prouvant «qu'il a voulu être gendarme réserviste».

    Selon Mme Dettinger, ce sont les propos d'Emmanuel Macron sur son mari, qui le décrivent comme «briefé par un avocat d'extrême gauche» et n'ayant pas les «mots d'un boxeur gitan», qui l'ont poussée à s'exprimer devant les caméras.

    «C'est humiliant. Complètement humiliant. (…) Mon mari a fait des études, il est responsable, il travaille, on paie nos impôts, on est Français, on est des citoyens honnêtes mais on nous rabaisse», a-t-elle déploré.

    L'affrontement entre le boxeur Dettinger et des gendarmes mobiles s'était produit au cours de l'acte 8 de la mobilisation des Gilets jaunes, qui s'était déroulé à Paris, ainsi que dans d'autres villes françaises.

    La cour d'appel de Paris a ordonné mercredi le maintien en détention provisoire de Christophe Dettinger, dans l'attente de son procès le 13 février.    

    Lire aussi:

    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    Tags:
    gilets jaunes, Christophe Dettinger, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik