Ecoutez Radio Sputnik
    Des Gilets jaunes

    Le Havre: un conducteur de poids-lourd fonce sur des Gilets jaunes pour «aider» la police

    © AFP 2019 JEAN-FRANCOIS MONIER
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)
    11256

    Afin d’aider la police à débloquer un barrage de Gilets jaunes au Havre le 5 février, un chauffeur de camion a foncé sur un groupe de manifestants… et de policiers. Personne n’a été blessé dans cet incident.

    Le conducteur d'un poids lourd a été interpellé au soir du 5 février 2019, au Havre (Seine-Maritime), après avoir foncé sur des policiers et des Gilets jaunes avec son camion, raconte Actu.fr.

    Vers 21h, les forces de l'ordre ont été appelées sur un barrage de Gilets jaunes sur le boulevard Jules-Durand, après avoir été alertés du blocage de l'axe de circulation au moyen d'arbres enflammés.

    Le chauffeur du poids-lourd a d'abord proposé son aide à la police pour débloquer le barrage, mais il a fini par foncer sur les manifestants dessus.

    D'après le média, l'un des officiers a poussé un Gilet jaune pour éviter qu'il ne soit heurté par le camion, avant de se jeter lui-même sur le bas-côté de la route. Aucun blessé n'est à déplorer.

    Le camionneur, âgé de 43 ans, s'est arrêté juste après le rond-point, et plusieurs Gilets jaunes présents qui «voulaient en découdre se sont rués sur lui», selon une source judiciaire du média. Les policiers ont empêché la rixe et ont ensuite interpellé le chauffeur. Il a été placé en garde à vue.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 10 semaines de mobilisation (144)

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    gilets jaunes, Le Havre, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik