Ecoutez Radio Sputnik
    Une maison

    Ce département français où les prix de l'immobilier s'effondrent

    CC0 / Pixabay/nattanan23
    France
    URL courte
    9362

    Depuis quelques années, les prix de l’immobilier continuent de baisser à un rythme effréné dans l’Oise, constatent les agents immobiliers locaux. À Beauvais, ville la plus touchée, le prix moyen au mètre carré a baissé de 25 % en cinq ans.

    Le département de l'Oise enregistre depuis deux ans une chute vertigineuse des prix de l'immobilier, notamment des appartements anciens, constate Le Parisien, se référant aux agents immobiliers locaux.

    Selon la chambre des notaires de l'Oise, c'est la ville de Beauvais qui est la plus touchée. «Je viens de vendre, en plein centre-ville, un 60 m2 en très bon état à 76 000 €, et un autre de 65 m2, au 2e étage avec vue sur la cathédrale, à 85 000 €. […] Il y a dix ans, un bien de cette taille, qui plus est à Saint-Jean, quartier sensible, se vendait 107 000 €», déplore le spécialiste immobilier Romuald de l'agence Century 21.

    Christophe Duportal, administrateur de biens et vice-président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) pour les Hauts-de-France a, de son côté, indiqué que la principale cause de ce phénomène était l'offre surabondante par rapport à la demande, en premier lieu «des usines et des entreprises qui ont fermé» et de la main-d'œuvre partie vivre ailleurs.

    Le même problème touche le Crépy-en-Valois, ou encore Compiègne, où le marché immobilier se porte pourtant bien, poursuit le journal. Le secteur enregistre cependant une baisse des prix importante (-5,8 % depuis 2013) pour les appartements.

    D'après le quotidien, la seule ville de l'Oise où les prix des maisons et des appartements sont en hausse (+6,8 %) est Chantilly.

    Toujours est-il que la situation pourrait s'améliorer dans les années à venir, selon Emmanuel Maesse, président de la chambre des notaires de l'Oise, qui ne perd pas espoir: «Les taux des prêts bancaires sont toujours intéressants, les prix sont bas, c'est le moment d'acheter, assure un agent immobilier oisien. L'immobilier, c'est cyclique. À terme, la valeur des biens ne pourra qu'augmenter.»    

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    prix, crise, immobilier, Beauvais, Oise
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik