Ecoutez Radio Sputnik
    Christophe Dettinger

    L'ex-boxeur Christophe Dettinger qui avait frappé deux gendarmes vient de sortir de prison

    © AFP 2019 GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    13692

    L'ex-boxeur Christophe Dettinger, condamné à un an de prison ferme pour avoir attaqué deux gendarmes lors de l’acte 8 des Gilets jaunes, est sorti ce mercredi de la prison de Fleury-Mérogis (Essonne). Il bénéficie désormais d’un régime de semi-liberté et pourra reprendre un emploi en journée.

    L'ex-boxeur Christophe Dettinger, condamné à un an de prison ferme pour avoir attaqué deux gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, est sorti ce mercredi de la prison de Fleury-Mérogis (Essonne).

    «C'est le prix à payer», a-t-il déclaré ce mercredi matin à BFM TV.

    Le 19 février, son avocate Laurence Léger a annoncé qu'il sortirait «demain [mercredi, ndlr] dans la journée». Selon elle, il bénéficie désormais d'un régime de semi-liberté et pourra reprendre un emploi en journée, mais «ses horaires sont très stricts puisqu'il doit regagner le centre de semi-liberté de Corbeil-Essonnes juste après son travail».

    Mme Léger a précisé que son client ne souhaite pas «être filmé» et qu'il enregistrerait probablement «une vidéo lui-même» pour remercier ceux qui l'avaient soutenu.

    Le 13 février, le tribunal correctionnel de Paris a condamné l'ex-boxeur Christophe Dettinger à un an de prison ferme, aménageable en semi-liberté, et 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve pour avoir frappé deux gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes.

    Comme l'a expliqué son épouse, l'ancien boxeur avait attaqué deux policiers après avoir vu qu'une femme était matraquée au sol.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    «J'ai grandi de 3 cm en 5 jours»: dans la peau d'un cobaye scientifique
    Roué de coups sur la N10, un policier demande du secours et se fait tabasser une seconde fois par un autre
    Tags:
    gilets jaunes, gendarmes, prison, Christophe Dettinger, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik