Ecoutez Radio Sputnik
    Police / image d'illustration

    Paris: un policier ouvre le feu sur un individu qui a poignardé une personne

    © AFP 2018 Stephane de Sakutin
    France
    URL courte
    11443

    Les forces de l'ordre ont ouvert ce jeudi le feu sur un homme dans le XVIIIe arrondissement de Paris après qu'il aurait attaqué à l'arme blanche une personne dans un tramway et aurait été menaçant envers la police, d'après Europe 1.

    La police a ouvert le feu dans le XVIIIe arrondissement de Paris sur un homme qui a blessé un passager d'un tramway, selon Europe 1. Les événements se sont déroulés sur le boulevard Ney.

    À la suite d'une altercation qui a éclaté dans un tramway, un jeune homme aurait attaqué à l'arme blanche un passager, selon les informations communiquées par Europe 1. L'agresseur reprochait à ce dernier de ne pas avoir donné d'argent à un mendiant dans la rame, toujours selon la même source.

    Le passager a été légèrement blessé à l'arcade. Il en a prévenu les policiers qui se trouvaient à côté de l'arrêt de tramway. Comme l'a indiqué Europe 1, les forces de l'ordre avaient au début essayé de stopper l'agresseur avec du gaz lacrymogène puis un tir de lanceur de balles de défense (LBD), mais sans succès. Ensuite, la police a tiré sur l'homme.

    Alors qu'un policier avait ouvert le feu contre l'agresseur, l'ayant touché à la jambe, ce dernier a continué de menacer avec son couteau les forces de l'ordre, selon les premiers éléments de l'enquête.

    L'assaillant a été interpellé, une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur l'affaire.

    Bien qu'un périmètre de sécurité ait été mis en place, la circulation n'a pas été perturbée.

    Lire aussi:

    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    policier, arme blanche, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik