France
URL courte
9312
S'abonner

Lors de l’émission À voix nue sur France Culture, Carla Bruni-Sarkozy s’est livrée sur plusieurs sujets relatifs à sa vie privée, notamment sur sa relation avec son mari Nicolas Sarkozy. Elle a également parlé de l’image publique que renvoyait l’ancien Président français et s’est confiée sur les critiques faites à propos de son mariage.

Carla Bruni-Sarkozy, ancienne Première dame, était l'invitée de l'émission À voix nue sur France Culture. Pendant près de deux heures et demie, elle s'est confiée sur sa vie privée. Elle a entre autres parlé de son mari, ancien Président de la République, et de l'image publique qu'il renvoyait.

«On le fait passer pour un bourrin inculte […] C'est quelqu'un qui ne pense pratiquement qu'à la culture […] Mon mari avait un intérêt personnel pour la culture. Il a pensé que dans les moments où la crise devient aiguë, il fallait doubler la mise sur la culture».

Pendant l'émission, la chanteuse et ancienne mannequin a évoqué les critiques émises sur son mariage, critiques qu'elle a d'ailleurs eu du mal à accepter. Selon elle, certaines personnes ont dit qu'elle s'était mariée avec Nicolas Sarkozy «par ambition, par cupidité, mais ils ne se rendent pas compte que tout cela est dissuasif pour moi».

«Les gens s'imaginent que par ambition, on peut épouser un homme qui est Président de la République. Ils ne s'imaginent pas que pour quelqu'un qui est artiste, ce n'est pas du tout commode».

Nicolas Sarkozy a épousé Carla Bruni le 2 février 2008. Le 19 octobre 2011, le couple a eu une fille, Giulia.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
mariage, critiques, vie privée, Carla Bruni, Nicolas Sarkozy, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook