Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron à Bordeaux

    Macron: le mouvement des Gilets jaunes «n'est plus compréhensible» pour beaucoup en France

    © AFP 2019 Caroline BLUMBERG / POOL / AFP
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)
    27450

    Ce vendredi, lors d’une visite à Bordeaux, Emmanuel Macron a déclaré que le mouvement des Gilets jaunes n'était «plus compréhensible pour bon nombre de citoyens». Il a également appelé à un «retour au calme».

    À la veille d'une nouvelle mobilisation des Gilets jaunes, le Président de la République, en visite à Bordeaux, a annoncé que la situation n’était «plus compréhensible» pour de nombreux citoyens. 

    «Le pays a besoin d'un retour au calme» parce que «la situation que nous vivons n'est plus compréhensible par nombre de nos concitoyens», a notamment déclaré Emmanuel Macron

    «J'espère que les semaines qui viennent permettront de voir une décrue [car, ndlr] à la fin, c'est la négation de la démocratie», a-t-il poursuivi.  

    Le Président français a également expliqué pourquoi il avait refusé la possibilité d’un recours à l’état d’urgence dans le pays.  

    «On ne décide pas un état d'urgence quand on a des tensions sociales dans son pays, cela aurait été une erreur», a souligné Emmanuel Macron. 

    Concernant l'interdiction de manifester, «cela n'aurait pas permis d'apaiser» les tensions, a expliqué le Président aux élus locaux réunis à Bordeaux pour le grand débat.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 13 semaines de mobilisation (181)

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    gilets jaunes, état d'urgence, mouvement, démocratie, manifestation, Emmanuel Macron, Bordeaux, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik