France
URL courte
2616107
S'abonner

La baie de Somme a été ce vendredi touchée par un séisme de magnitude 3,4 à la suite d’un exercice effectué par l’Otan dans la Manche. C’est précisément la destruction de munitions de la Seconde Guerre mondiale qui a été ressentie dans la zone entre Dieppe et Berck.

Un exercice de l'Otan, à savoir la destruction de mines et de munitions datant de la Seconde Guerre mondiale, a provoqué ce vendredi un séisme de magnitude 3,4, qui a été ressenti sur la côte, selon France 3 Hauts-de-France. La terre a ainsi tremblé de Dieppe, en Seine-Maritime, à Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais.

L'épicentre du séisme aurait été localisé à 10 km de profondeur à une latitude de 50,21° et une longitude de 0,91°, selon toujours la même source.

L'opération de déminage a été effectuée dans le cadre de la mission Historical Ordnance Disposal, selon le secrétariat général de la mer:

Comme l'a expliqué au Figaro la lieutenant de vaisseau Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, ce genre de secousses sont «classiques». Cependant, la plupart du temps, de telles destructions en mer ne sont pas ressenties par la population. Elles le sont dans le cas où on le fait non loin des côtes. Ingrid Parrot a assuré qu'ils en avaient averti la préfecture et qu'«il n'y avait aucun risque».

Lire aussi:

«Épidémie toujours très dynamique»: près d'un millier de nouveaux décès en France, le bilan dépasse les 13.000
Ce pays serait le premier au monde à avoir vaincu le coronavirus
Le SDF décédé au commissariat de Béziers filmé lors de son interpellation musclée – vidéo
Tags:
déminage, exercices navals, Seconde Guerre mondiale, OTAN, Seine-Maritime, Hauts-de-France, La Manche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook