Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron présente des propositions pour une «renaissance européenne»

    © Sputnik . Mikhail Mettsel
    France
    URL courte
    47570

    Le Président de la République a formulé des propositions en vue d’une «renaissance européenne» dans une tribune publiée dans des quotidiens européens.

    Emmanuel Macron a présenté une série de propositions dans une lettre intitulée «Pour une renaissance européenne» à paraître mardi dans les 28 pays membres de l'Union européenne.

    Dans cette tribune, il a exprimé des propositions concrètes en vue de transformer l'Europe en pôle de «liberté, de protection et de progrès».

    Voici les principales propositions.

    Brexit

    «Citoyens d'Europe, l'impasse du Brexit est une leçon pour tous […]. Sortons de ce piège, donnons un sens aux élections à venir et à notre projet. À vous de décider si l'Europe, les valeurs de progrès qu'elle porte, doivent être davantage qu'une parenthèse dans l'Histoire», a écrit Emmanuel Macron.

    Police des frontières et office européen de l'asile

    Le Président de la République aborde également le sujet d'une police des frontières communes.

    «Aucune communauté ne crée de sentiment d'appartenance si elle n'a pas des limites qu'elle protège», a-t-il affirmé.

    Emmanuel Macron estime également indispensables un office européen de l'asile, des obligations strictes de contrôle et une solidarité européenne sous l'autorité d'un Conseil européen de sécurité intérieure.

    Conférence pour l'Europe

    Macron souhaite également la tenue d'une Conférence pour l'Europe «afin de proposer tous les changements nécessaires à notre projet politique» et définir «une feuille de route pour l'Union européenne traduisant en actions concrètes ces grandes priorités».

    Défense et sécurité

    Dans ce domaine, Emmanuel Macron juge nécessaire un traité qui définira «nos obligations indispensables, en lien avec l'Otan et nos alliés européens» et évoque une augmentation des dépenses militaires, une clause de défense mutuelle et un Conseil de sécurité européen associant le Royaume-Uni.

    Politique commerciale et concurrence

    Le chef d'État a également rappelé la guerre commerciale qui s'était ravivée après que Donald Trump a posé ses valises à la Maison-Blanche et a appelé à «réformer notre politique de concurrence, refonder notre politique commerciale».

    Ainsi, il estime nécessaire d'assumer, «dans les industries stratégiques et nos marchés publics, une préférence européenne comme le font nos concurrents américains ou chinois».

    Banque européenne du climat

    En matière de climat, le Président affirme que l'Union européenne doit «prendre la tête du combat écologique».

    «L'Union européenne doit fixer son ambition — 0 carbone en 2050, division par deux des pesticides en 2025 — et adapter ses politiques à cette exigence», a-t-il noté.

    Pour ce faire, il prône notamment la mise en place d'une banque européenne du climat pour financer la transition écologique et une force sanitaire européenne pour renforcer les contrôles des aliments et préconise l'évaluation scientifique indépendante des substances dangereuses pour l'environnement et la santé.

    Bouclier social

    Dans le domaine social, l'Europe doit instaurer «pour chaque travailleur, d'est en ouest et du nord au sud, un bouclier social lui garantissant la même rémunération sur le même lieu de travail, et un salaire minimum européen, adapté à chaque pays et discuté chaque année collectivement».

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    Téhéran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»
    Tags:
    changements, feuille de route, rémunération, lettre, environnement, réchauffement climatique, santé, Brexit, présidence américaine, OTAN, Union européenne (UE), Emmanuel Macron, Royaume-Uni, Europe, Chine, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik