France
URL courte
13212
S'abonner

Un Gilet jaune en fauteuil roulant aspergé de gaz lacrymogène au visage par les forces de l’ordre et un couple âgé matraqué par des CRS: le parquet de Toulouse a indiqué le lundi 4 mars avoir ouvert deux enquêtes sur ces incidents survenus lors de l'acte 16 des Gilets jaunes.

Toulouse a vécu un acte 16 riche en incidents de violences policières: un homme en fauteuil roulant a été visé par un spray lacrymogène et un couple sans gilets jaunes a été frappé par des CRS. Deux enquêtes ont été ouvertes lundi sur ces incidents, a annoncé le parquet de la ville.

Le parquet, contacté par l'AFP, a assuré «comprendre le caractère possiblement choquant» de ces deux incidents, tout en insistant sur leur nécessaire mise en contexte. Un travail d'identification du policier est en cours sur l'affaire impliquant l'homme en fauteuil roulant, Pascal Bouré.

L'ouverture de ces enquêtes est due notamment aux réseaux sociaux, où des vidéos de ces scènes ont été largement partagées.

Depuis le 17 novembre, Toulouse constitue l'un des bastions du mouvement des Gilets jaunes, avec des manifestations systématiquement marquées par des violences. En marge de la mobilisation du 2 mars, un Gilet jaune en fauteuil roulant, Pascal Bouré, a été gazé par un policier après s'être fait confisquer son masque de protection.

Le matraquage d'un couple de passants âgés par un groupe de CRS pendant la manifestation des Gilets jaunes a été aussi filmé à Toulouse.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Tags:
violences policières, enquête, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook