France
URL courte
462
S'abonner

Le détenu de Condé-sur-Sarthe affirmait vouloir «venger» l'auteur de l'attentat de Strasbourg, Chérif Chekatt, a annoncé le procureur de Paris, Rémy Heitz.

Michaël Chiolo, 27 ans, qui a blessé ce mardi matin au couteau deux surveillants au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, près d'Alençon, affirmait vouloir «venger» Chérif Chekatt, l'auteur de l'attaque du marché de Noël à Strasbourg, a déclaré mardi soir le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz.

«Il est ressorti très vite des premiers témoignages que le détenu, en se jetant sur les surveillants pénitentiaires avait crié "Allahu Akbar", qu'il disait vouloir venger Chérif Chekatt, l'individu mis en cause dans l'attentat commis à Strasbourg le 12 décembre 2018», a indiqué Rémy Heitz, lors d'un point presse.

Le procureur a en outre annoncé que trois gardes à vue étaient en cours.

France Info a précédemment annoncé, se référant à ses propres sources, que Michaël Chiolo se serait lié en prison avec Chérif Chekatt. Selon le média, les deux hommes ont passé 175 jours de détention ensemble et ont ensuite entretenu une correspondance.

Ce mardi, Michaël Chiolo a grièvement blessé deux surveillants avec un couteau en céramique alors qu'il se trouvait avec sa compagne à l'Unité de vie familiale (UVF) de la prison de Condé-sur-Sarthe. Les deux conjoints se sont ensuite retranchés dans cette section. Selon les médias, ils ont déclaré vouloir mourir en martyrs. Michaël Chiolo a dit agir au nom de Daech*. L'homme et sa compagne ont été blessés par balles et maîtrisés lors d'un assaut donné par les forces de l'ordre. La femme est décédée plus tard de ses blessures. M.Heitz a confirmé son décès.

Chérif Chekatt est l'auteur d'une fusillade qui a fait cinq morts et dix blessés le 11 décembre, rue des Orfèvres à Strasbourg, près du marché de Noël. Cet homme de 29 ans a été abattu par la police dans la soirée du jeudi 13 décembre, après 50 heures de traque. L'attentat a été par la suite revendiqué par les terroristes de Daech*, par le biais de leur organe de propagande.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Tags:
vengeance, enquête, Michaël Chiolo, Chérif Chekatt, Rémy Heitz, Condé-sur-Sarthe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook