France
URL courte
16605
S'abonner

S’exprimant au micro de RTL, Marine Le Pen a affirmé que les sanctions antirusses ont «entraîné des conséquences économiques catastrophiques sur toute une série de secteurs de l'UE», estimant par là même que l’Union risquait de répéter la même erreur à l'égard des Britanniques.

Évaluant les conséquences du Brexit pour l'UE, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a pris l'exemple des sanctions antirusses, se rappelant des effets néfastes qu'elles ont entraînés pour l'économie européenne.

«Le problème, c'est que l'UE ne défend pas les intérêts européens en rendant le Brexit aussi douloureux, car elle risque d'arriver à une situation où ce ne sont pas les Britanniques qui vont subir le plus les conséquences mais peut-être l'UE», a-t-elle déclaré sur les ondes de RTL.

«Souvenez-vous des sanctions russes. On voulait sanctionner les Russes et en sanctionnant les Russes, on a en réalité entraîné des conséquences économiques catastrophiques sur toute une série de secteurs de l'UE», a rappelé Marine Le Pen.

Le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne le 29 mars mais l'accord négocié avec Bruxelles par la Première ministre britannique a été massivement rejeté en janvier par la Chambre des communes. Theresa May tente depuis de renégocier avec les Européens et a fixé au 12 mars la nouvelle date-butoir pour obtenir la ratification du «Withdrawal Agreement».

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Dupond-Moretti «est exécrable»: les juges vent debout contre le nouveau Garde des Sceaux
Il piège sa maison avec des grenades, des cambrioleurs le font condamner
Tags:
économie, sanctions, Union européenne (UE), Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook