Ecoutez Radio Sputnik
    La stèle de la synagogue de Strasbourg: «aucun caractère antisémite n'a été retenu»

    La stèle de la synagogue de Strasbourg: «aucun caractère antisémite n'a été retenu»

    © AFP 2018 FREDERICK FLORIN
    France
    URL courte
    1082

    La stèle commémorative de Strasbourg, pesant 1,6 tonne, a été retrouvée renversée il y a six jours, et les autorités avaient alors évoqué un probable acte d’antisémitisme. Néanmoins, l’enquête a établi qu’il ne s’agissait que d’un accident.

    La stèle de l'ancienne synagogue de Strasbourg, située sur la place des Halles et retrouvée renversée dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 mars, a été heurtée accidentellement par un automobiliste, alors que les autorités locales soupçonnaient un «acte d'antisémitisme».

    «En faisant marche arrière, la personne, client d'une boîte de nuit à côté, a heurté la stèle», a indiqué l'AFP, citant une source proche de l'enquête, confirmant une information des Dernières nouvelles d'Alsace.

    Grâce aux caméras de vidéosurveillance en centre-ville de Strasbourg, ainsi qu'à plusieurs témoins, les enquêteurs ont réussi à trouver le coupable de cet acte involontaire. Un homme, âgé de 31 ans, a reconnu avoir renversé la stèle, en marche arrière avec sa voiture, alors qu'il quittait une discothèque, dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 mars.

    D'après l'AFP, l'homme devra comparaître devant la justice en juin pour «défaut de maîtrise du véhicule» et «délit de fuite». L'automobiliste et ses passagers ont expliqué avoir oublié des affaires dans la boîte de nuit dont ils sortaient, et avoir fait marche arrière pour se garer au plus près de l'établissement. L'un des passagers dit avoir entendu un choc.

    «À ce stade, aucun caractère antisémite n'a été retenu», a indiqué cette source proche de l'enquête, citée par l'AFP.

    Auparavant, la stèle, commémorant l'ancienne synagogue de Strasbourg détruite par les nazis dans les années 1940 et située sur la place des Halles, avait été découverte le 2 mars à terre, déchaussée de son support. Le maire avait alors dénoncé «un nouvel acte d'antisémitisme».

    Plus tard, son adjoint, Alain Fontanel, a posté sur son compte Twitter des photos où l'on voyait que la stèle avait été remise en place le jour même, en remerciant les agents de la ville.

    La synagogue des Halles de Strasbourg a été incendiée par les nazis il y a près de 80 ans. Ces derniers temps, plusieurs cas de profanation de tombes et de monuments liés au judaïsme ont été recensés en France, et notamment en Alsace, où vit l'une des plus importantes communautés juives de l'Hexagone.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Impact des Gilets jaunes sur l'économie: l'Insee conteste les chiffres du gouvernement
    Policier filmé en train de ranger des maillots du PSG: davantage de détails surgissent
    Tags:
    automobile, accident, antisémitisme, Strasbourg, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik