France
URL courte
Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (43)
17402
S'abonner

La France a décidé d'interdire les Boeing 737 MAX dans son espace aérien, deux jours après le crash d'un appareil d'Ethiopian Airlines du même modèle, a annoncé mardi la Direction générale de l'Aviation civile. Plus tard, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a décidé de suspendre les vols de ces avions jusqu'à la fin de l'enquête.

La Direction générale de l'Aviation civile (DGAC) vient d'annoncer que les Boeing 737 MAX ne pouvaient plus emprunter l'espace aérien de la France. L'Hexagone rejoint ainsi l'Allemagne, l'Irlande et le Royaume-Uni, qui ont pris la même décision. 

«Compte tenu des circonstances de l'accident en Éthiopie, les autorités françaises ont pris la décision, à titre conservatoire, d'interdire tout vol commercial effectué sur un Boeing 737 MAX à destination, au départ ou survolant le territoire français», a indiqué la DGAC dans son communiqué.

​Plusieurs pays, entre autres les Pays-Bas, la Norvège, la Chine, l'Australie, la Malaisie, l'Indonésie, le Vietnam, Oman et Singapour ont décidé d'interdire les Boeing 737 MAX dans leur espace aérien après le crash d'un appareil d'Ethiopian Airlines du même modèle. Certaines compagnies aériennes ont préféré clouer au sol leurs Boeing 737 MAX. Plus tard, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a décidé de suspendre les vols de ces avions jusqu'à la fin de l'enquête.

Le Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines s'est écrasé le 10 mars près de la ville de Bishoftu, à 62 kilomètres de la capitale de l'Éthiopie, Addis-Abeba. Ce vol reliait Addis-Abeba à Nairobi, la capitale du Kenya. Le PDG de la compagnie aérienne a annoncé que parmi les victimes du crash figuraient, outre des citoyens du Kenya et de l'Éthiopie, 18 Canadiens, huit Américains, huit Italiens, huit Français, sept Britanniques ainsi que trois Russes et une Belge.

Dossier:
Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (43)

Lire aussi:

«Les vraies élites c’est nous», affirme Didier Raoult
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
Camélia Jordana intervient et perturbe un contrôle de police en plein Paris
Tags:
espace aérien, interdiction, Boeing 737 MAX, EASA, Ethiopian Airlines, Direction générale de l'aviation civile (DGAC), Éthiopie, Irlande, Royaume-Uni, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook