France
URL courte
6011663
S'abonner

Un rassemblement d’Algériens de Lorraine était organisé ce dimanche 17 mars à Nancy. Pendant que les manifestants exprimaient leur opposition au Président Bouteflika, trois militants de Génération Identitaire ont déployé une banderole «Ici c’est Nancy, pas l’Algérie!». La réponse n’a pas tardé.

Près de 300 manifestants s'étaient rassemblés sur la Place Stanislas, ce dimanche 17 mars, pour réclamer le départ du Président Abdelaziz Bouteflika et exprimer leur soutien au peuple algérien, annonce le portail local Ici-c-nancy.fr.

Pourtant, le rassemblement a été perturbé par la présence de trois militants de Génération Identitaire, groupe qualifié d'«extrême droite», lesquels ont déployé une banderole «Ici c'est Nancy, pas l'Algérie!» depuis les toits et allumé des fumigènes.

La démarche de ces militants identitaires a provoqué une vive réaction de la part des manifestants algériens qui ont commencé à scander: «One, two, three, viva l'Algérie!»

Comme l'annonce le média, les militants ont été interpellés par les forces de l'ordre.

Des milliers d'Algériens ont manifesté ce dimanche dans plusieurs villes françaises afin d'appeler au départ du Président Abdelaziz Bouteflika et pour soutenir le peuple algérien.

Après avoir renoncé à briguer un cinquième mandat, le Président algérien a décidé de prolonger son quinquennat et de convoquer une conférence nationale chargée de rédiger une nouvelle Constitution avant la fin de l'année 2019.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
Tags:
manifestation, Nancy, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook