France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (103)
10211
S'abonner

Huée en novembre dernier, la ministre française des Outre-Mer, Annick Girardin, n’a toujours pas bénéficié mardi d’un accueil chaleureux à La Réunion. Elle a été huée à nouveau par des Gilets jaunes et des syndicalistes qui lui reprochent de «ne pas avoir tenu les promesses» de novembre, selon BFM TV.

Au début de la crise des Gilets jaunes, la ministre française des Outre-Mer, Annick Girardin, s'était rendue à La Réunion pour «dialoguer» mais y avait été huée par des Gilets jaunes locaux. Presque quatre mois plus tard, l'accueil n'a pas été plus chaleureux.

Mardi, des manifestants se sont rassemblés derrière les barrières près de la sous-préfecture de Saint-Pierre, où s'est rendue la ministre pour rencontrer les maires du sud et de l'ouest de l'île. L'arrivée du convoi ministériel a été accompagnée par des huées: «mensonges, mensonges», «ici c'est pas Paris, on n'est pas des casseurs, on veut juste parler à la ministre».

Selon BFM TV, la ministre a essayé d'échanger avec des syndicalistes mais la discussion a été écourtée par les injures proférées par la foule.

«On lui a fait confiance l'autre fois [en novembre, ndlr]. Elle a promis des mesures, elle a dit que ces mesures seraient effectives au 1er janvier 2019, ce n'était pas vrai. Maintenant la confiance c'est fini», a lancé une manifestante, citée par le média.

En novembre, Mme Girardin avait annoncé des mesures pour sortir La Réunion de la crise. Plusieurs d'entre elles étaient déjà contenues dans le Plan pauvreté voulu par Emmanuel Macron pour toute la France. Certaines, comme le passage à 900 euros par mois au titre du minimum vieillesse, l'application du reste à charge 0 pour les lunettes, les prothèses dentaires et auditives, ou encore la revalorisation de l'allocation adulte handicapé, devaient être appliquées «au 1er janvier 2019», relate BFM TV en se référant à la ministre.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (103)

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Tags:
accueil, Annick Girardin, La Réunion, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook