France
URL courte
10292
S'abonner

La manifestation de centaines de forains, qui protestent depuis quatre jours au Mans contre l’annulation de la foire des Rameaux, a été jugée ce vendredi «violente» par la police qui a utilisé du gaz lacrymogène. La mairie a été évacuée, d’après les médias.

Ce quatrième jour de mobilisation des forains du Mans, qui protestent depuis lundi contre le refus de la municipalité d'organiser la foire des Rameaux sur la place des Jacobins en centre-ville, a été marqué par des heurts entre manifestants et policiers.

«Les manifestations des forains se poursuivent et de manière violente», a déclaré la mairie du Mans dans un communiqué.

​Selon Le Maine libre, des forains dont certains étaient équipés de casques, masques et gants se sont de nouveau rassemblés sur la place des Jacobins vers 17h00, après une certaine accalmie. Ils ont fait exploser des feux d'artifice avant d'essayer de rejoindre la place Saint-Pierre où se trouve la mairie. 

Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades lacrymogènes pour les repousser.

Plus tôt dans la journée, une dizaine de camions de forains sont arrivés au rond-point de l'Océane dans le nord du Mans. Les protestataires ont déversé des pneus sur la chaussée et bloqué la circulation. Les forains ont aussi brièvement bloqué l'autoroute A11, selon Vinci autoroutes.

Après l'usage de gaz et de LBD en centre-ville, ils ont incendié les pneus sur le rond-point de la place des Jacobins, note Le Maine libre.

Selon les street medics des Gilets jaunes venus prêter main forte aux forains, les «tirs de flashball» auraient fait «six blessés et une main cassée».

La mairie du Mans a été évacuée dans l'après-midi, a annoncé l'AFP.

La foire des Rameaux, qui devait démarrer le lundi 18 mars, a été annulée par la mairie après que les forains ont exigé le retour de l'événement dans le centre-ville.

Lire aussi:

Le bilan journalier des nouveaux cas en France plus de cinq fois plus élevé que la veille
Déluge de feu en terre sainte: dans l’escalade, Israël et la Palestine peuvent compter sur leurs alliés
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Le «champignon noir»: ce redoutable inconnu qui s’attaque aux patients rétablis du Covid
Tags:
forains, LBD (lanceur de balles de défense), foire, gaz lacrymogènes, police, protestations, le Mans, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook