France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (103)
15331
S'abonner

Invitée ce dimanche de BFM Politique, la ministre française de la Justice a raconté que sur les 2000 jugements de manifestants survenus dans le cadre de la mobilisation des Gilets jaunes, «40% [étaient, ndlr] des peines d'emprisonnement ferme et 60% d'autres types de sanctions comme des travaux d'intérêt général ou des sursis».

Lors de l'émission BFM politique sur BFM TV, Nicole Belloubet est revenue sur l'interpellation et le jugement de Gilets jaunes dans le cadre des manifestations qui ont lieu en France depuis le 17 novembre.

La ministre française a indiqué que sur les 2.000 jugements de manifestants intervenus, «40% [étaient] des peines d'emprisonnement ferme et 60% d'autres types de sanctions comme des travaux d'intérêt général ou des sursis».

Selon Nicole Belloubet, «presque 390 mandats de dépôt ont été prononcés, ce qui correspond à des personnes qui ont été en prison».

En outre, d'après elle, «des dispositions dans le code pénal permettent d'appréhender quelqu'un, qui, sur les réseaux sociaux appelle à des manifestations violentes» et «dès lors qu'un signalement a été effectué, le parquet peut intervenir».

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes après 18 semaines de mobilisation (103)

Lire aussi:

Restrictions à Marseille: Didier Raoult conteste la gravité de la situation
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
Tags:
gilets jaunes, jugement, interpellation, Nicole Belloubet, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook