France
URL courte
15128
S'abonner

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a porté plainte lundi 25 mars contre Facebook et YouTube France pour diffusion de message à caractère violent incitant au terrorisme, après la diffusion par ces plateformes de vidéos prises par l'auteur pendant la tuerie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé aujourd'hui, lundi 25 mars, qu'il avait déposé plainte contre Facebook France et YouTube France pour avoir diffusé la vidéo du massacre de 50 fidèles dans deux mosquées par un extrémiste australien à Christchurch, en Nouvelle Zélande.

Une plainte pour diffusion de messages à caractère violent, incitant au terrorisme ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine et susceptible d'être vu ou perçu par un mineur a été déposée ce lundi devant le procureur de la République de Paris, a indiqué à Reuters Abdallah Zekri, président de l'observatoire de l'islamophobie au CFCM.

Une clé USB contenant la vidéo litigieuse a été jointe à la plainte, a-t-il précisé.

L'auteur de la fusillade a diffusé les images du massacre sur Facebook pendant dix-sept minutes en utilisant une application utilisée par les amateurs de sports extrêmes: LIVE4.

Dans les vingt-quatre heures qui ont suivi l'attaque contre les deux mosquées, Facebook dit avoir supprimé à travers le monde 1,5 million de vidéos de la tuerie. Des copies de la vidéo ont été partagées sur d'autres réseaux, dont YouTube.

Lire aussi:

Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
«Tu hors de ma vue»: Mélenchon tacle Macron sur TikTok en reprenant une chanson en vogue - vidéo
Tags:
Conseil français du culte musulman (CFCM), Facebook, Inc, YouTube, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook