France
URL courte
7823129
S'abonner

Le célèbre docteur du PAF Michel Cymes a assumé ses propos tenus fin mars à la télévision au sujet des leaders des Gilets jaunes. En répondant à la question de savoir à qui il aurait donné un comprimé anti-connerie, il avait estimé vouloir les proposer à Éric Drouet et Maxime Nicolle, car «ils tiennent des discours absolument insupportables».

Invité dans l'émission «Les Terriens du Samedi» le 6 avril, le célèbre médecin de la télévision française Michel Cymes a été interrogé sur ses déclarations sévères à l'égard des figures emblématiques du mouvement des Gilets jaunes, Éric Drouet et Maxime Nicolle.

Fin mars, sur le plateau de l'émission «Quotidien» de Yann Barthès, le Dr.Cymes n'avait pas mâché ses mots en répondant à la question de savoir à qui il aurait proposé un «médicament contre la connerie» «utilisable une seule fois sur une seule personne»:

«Un comprimé, je le coupe en deux et je donne une moitié à chacun des deux Gilets jaunes que vous avez entendus tout à l'heure [Éric Drouet et Maxime Nicolle, ndlr]», avait alors déclaré le médecin.

Reçu ce samedi par Thierry Ardisson, Michel Cymes a assumé ses propos:

«Ils tiennent des discours absolument insupportables. J'assume ce que je dis».

L'animateur est ensuite revenu sur son opinion quant à la nécessité de mettre fin aux manifestations:

«Je dis simplement qu'à un moment il faut arrêter, écouter ce qu'on propose et si ça convient pas, continuer, reprendre les manifs. Mais à un moment, il faut écouter aussi.»

Ce discours n'a pas été très apprécié par certains utilisateurs de Twitter:

Lire aussi:

Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
Le bras droit de Raoult assure que tout s'améliore à Marseille et ne comprend pas la décision du gouvernement
Tags:
gilets jaunes, comprimé, Michel Cymes, Maxime Nicolle, Eric Drouet, Yann Barthès, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook