France
URL courte
16450
S'abonner

Le parquet de Paris a ouvert deux nouvelles enquêtes préliminaires dans l'affaire Benalla. L’une concerne des «faux témoignages» et l’autre est liée au non accomplissement d’obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, a précisé le parquet dans un communiqué auquel se réfèrent des médias français.

Deux nouvelles enquêtes dans l'affaire de l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, ont été ouvertes ce lundi 8 avril par le parquet de Paris, relate la presse française se référant à un communiqué émanant de la magistrature.

La première enquête, pour «faux témoignages», a été lancée en raison de suspicions envers Alexandre Benalla, l'ancien employé de LREM Vincent Crase, et le directeur de cabinet du président, Patrick Strzoda.

La seconde a été ouverte parce que M.Benalla est soupçonné d'avoir manqué à ses obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), a précisé le parquet.

Comme le précise des médias, le parquet de Paris a pris la décision d’ouvrir ces deux nouvelles enquêtes à la suite d'un signalement du Sénat par lettre du 27 mars dernier.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Un amiral américain décrit le cas où l’Otan tirerait sur des navires russes
Tags:
France, Paris, Alexandre Benalla, Patrick Strzoda, Emmanuel Macron, Vincent Crase, enquête, témoignage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook