Ecoutez Radio Sputnik
    Gare d'Austerlitz, image d'illustration

    Austerlitz partiellement évacuée après l'interpellation de 4 hommes, dont un armé

    © AFP 2019 STEPHANE DE SAKUTIN
    France
    URL courte
    6320

    Cet après-midi, la gare d'Austerlitz a été partiellement évacuée par précaution après qu'un homme ayant sur lui un pistolet à grenaille y a été arrêté, rapporte la presse. Trois individus accompagnant le suspect ont pris la fuite et se sont réfugiés dans un train avant de se faire eux aussi interpeller.

    Quatre hommes, dont un porteur d'un pistolet à grenaille, ont été interpellés mardi après-midi à la gare d'Austerlitz à Paris, qui a été partiellement évacuée par mesure de sécurité, écrit l'AFP, se référant à des sources policières.

    Les faits sont survenus peu avant 15H00 lorsque des agents de la Suge, la police ferroviaire de la SNCF, ont arrêté un homme porteur à la ceinture d'une arme qui s'est avérée être un pistolet à grenaille, selon le récit de ces sources.

    Trois hommes qui accompagnaient le suspect se sont alors réfugiés dans un train à quai qui devait prendre la direction de Toulouse. Par précaution, les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation partielle de la gare et mis en place un périmètre de sécurité.

    Des unités d'intervention se sont rendues sur place avant de procéder à l'interpellation des trois hommes qui s'étaient enfermés dans les toilettes du train, précise l'agence.

    Ces trois personnes sont en situation irrégulière et n'étaient pas porteuses d'armes, ont précisé deux sources policières.

    «Il y a eu très peu de perturbations sur le trafic puisque la police est intervenue très rapidement», a commenté un porte-parole de la SNCF.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    armements, interpellation, évacuation, France, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik