France
URL courte
29145
S'abonner

Lors du vote du projet de loi Pacte à l’Assemblée nationale ce jeudi, Jean-Luc Mélenchon a voté pour ce texte, auquel il était pourtant farouchement opposé. De nombreux médias et l’entourage du chef de file de la France insoumise parlent d’une «erreur technique».

Le projet de loi Pacte, qui prévoit entre autres la privatisation d'Aéroports de Paris, a recueilli jeudi à l'Assemblée nationale 147 voix pour, dont celle du leader de La France insoumise, pourtant l'un de ses plus farouches réfractaires.

«Il s'agit bien sûr d'une erreur technique», a précisé l'entourage de Jean-Luc Mélenchon. Il ne s'agissait ni plus ni moins que d'une «erreur de bouton», précise Europe 1.

L'Assemblée a signalé par la suite que «M. Jean-Luc Mélenchon, M. Loïc Prud'homme ont fait savoir qu'ils avaient voulu voter contre». À l'inverse, un député de la majorité non comptabilisé, Bruno Bonnell, avait voulu voter pour.

Le groupe LFI a demandé à l'Assemblée nationale de faire rapidement une «mise au point», comme le prévoit le règlement. Celui-ci stipule en effet que si «les votes ne peuvent plus être modifiés», «le détail nominatif des votes peut être accompagné de mises au point lorsqu'un député s'est trompé sur le sens du vote qu'il souhaitait émettre ou en cas d'erreur de manipulation».

Lire aussi:

«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
La Russie a mis au point un test de dépistage du Covid-19 de haute précision
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Tags:
loi Pacte, erreurs, vote, Aéroports de Paris (ADP), Assemblée nationale, La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook