France
URL courte
761
S'abonner

Le match opposant Dijon à Amiens a été stoppé durant quelques minutes le 12 avril. Prince Gouano a en effet été la cible de cris racistes dans le dernier quart d'heure du match. Après concertation entre le corps arbitral, les capitaines et entraîneurs des deux équipes, la rencontre a repris.

Le match de la 32e journée de Ligue 1 opposant Dijon à Amiens (0-0) a été marqué par un arrêt de jeu à cause de cris racistes à l'encontre du capitaine amiénois Prince Gouano. Après concertation entre le corps arbitral, les capitaines et entraîneurs des deux équipes, la rencontre a repris.

Juste avant la reprise, l'arbitre Karim Abed a demandé au speaker du stade: «Faites bien passer le message, si ça reproduit on arrête.»

Au coup de sifflet final, le joueur de 25 ans n'a pas mâché ses mots.

«Nous sommes au 21e siècle, c'est inadmissible. J'ai marqué le coup en demandant d'arrêter le jeu parce que de nos jours, nous sommes tous égaux. Ok certes il y a des couleurs, Il faut voir au-delà de ça. Nous sommes tous des êtres humains. Le mot d'ordre pour moi, c'est l'amour. Il faut aimer son prochain. Chose qui n'a pas été faite. Mais bon, je ne lui en veux pas (à ce supporter. Ndlr). Il reste humain. La faute est humaine. À la fin, je suis allé voir les supporters pour les applaudir. J'espère qu'il verra ce geste-là pour demain, retransmettre à ses enfants que tout ça, ça ne sert à rien. Je veux juste faire véhiculer un message qui est l'amour, c'est tout», a-t-il ainsi déclaré au micro de beIN Sports.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
match, racisme, Prince Gouano, Dijon, Amiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook