Ecoutez Radio Sputnik
    Notre-Dame de Paris

    La France reste la première destination touristique au monde malgré les manifestations

    © Sputnik . Sergei Mamontov
    France
    URL courte
    507

    Les manifestations des Gilets jaunes n’ont pas empêché la France de battre en 2018 un nouveau record de fréquentation, avec un total de nuitées de 438,2 millions, soit une hausse de 2,2%. Cette croissance est essentiellement due aux touristes étrangers, selon l'Insee.

    Ni les magasins incendiés, ni les gaz lacrymogènes utilisés sur les Champs-Élysées au cours des mois de manifestations des Gilets jaunes n'ont pu retirer à la France son statut de pays le plus visité au monde. Elle a ainsi battu un nouveau record en 2018, selon l'Institut national de la statistique (Insee).

    L'ensemble des hébergements touristiques de France (hôtels, campings, villages-vacances, auberges de jeunesse, etc.) a enregistré 438,2 millions de nuitées l'année dernière, soit 9 millions de plus qu'en 2017, précise l'Insee.

    Cette croissance impressionnante a pourtant eu lieu durant une année marquée par «des mouvements sociaux importants d'ampleur nationale à deux reprises», à savoir les grèves dans les transports aériens et ferroviaires qui ont eu lieu entre avril et juin, puis le mouvement des Gilets jaunes à partir de la mi-novembre.

    Parmi les sites les plus visités se trouvent Notre-Dame de Paris, le musée du Louvre ainsi que le château de Versailles.

    Cette hausse est due en grande partie aux touristes non européens. Les visites en provenance des États-Unis ont augmenté de 16%, tandis que celles en provenance du Japon ont enregistré une augmentation de 18%.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    record, gilets jaunes, tourisme, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik