Ecoutez Radio Sputnik
    Nathalie Loiseau

    Une «erreur humaine» serait à l'origine de la polémique sur la messe de Nathalie Loiseau

    © AP Photo / Pool Photo via AP/Geoffroy Van Der Hasselt
    France
    URL courte
    1107

    «Atteinte à la laïcité», telle est l'accusation à laquelle a été confrontée Nathalie Loiseau après avoir annoncé qu'elle se rendrait à une messe à La Réunion dimanche 14 avril. Son entourage a reconnu une «erreur humaine», regrettant l'inscription de ce «déplacement privé» sur le programme officiel.

    L'ex-ministre Nathalie Loiseau, tête de liste LREM pour les européennes, est au centre d'une vive polémique après avoir mentionné une messe dans la première version de son programme transmise aux journalistes. En déplacement à La Réunion, elle comptait notamment assister à une messe dimanche 14 avril à 8h30 à l'église du Saint-Esprit, peu après son arrivée sur l'île.

    La France insoumise l'a accusée de porter atteinte à la laïcité et à la «diversité» religieuse de La Réunion. Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé le premier, suivi de son porte-parole Alexis Corbière.

    Le numéro 2 de la liste des Insoumis, Manuel Bompard, a déclaré qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que l'ancienne ministre «défende la laïcité en Europe».

    Élisabeth Borne, ministre des Transports et ex-patronne de la RATP, a affirmé avoir du mal à comprendre «dans quelles circonstances» Nathalie Loiseau «a pu faire cet appel»: «Personnellement, je n'y vais pas et je pense que, voilà, il y a aussi des principes de laïcité dans notre pays», a-t-elle estimé, invitée sur France 3.

    La tête de liste LREM ne s'est pas découragée et a défendu sa position, précisant ce qu'elle comprenait par «laïcité».

    L'entourage de Mme Loiseau a indiqué au Figaro qu'une deuxième version du programme avait été envoyée dans la foulée à la presse, sans la mention de ce «déplacement privé», qui s'est accidentellement retrouvé dans la première version, celle qui a suscité une polémique. L'entourage a regretté ce contretemps qu'il a expliqué par une «erreur humaine».

    Les Insoumis se sont réjouis de voir le programme modifié, remerciant l'ex-ministre pour la «laïcité imposée», a dit Mélenchon.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    polémique, laïcité, programme, messe, La France insoumise (LFI), Élisabeth Borne, Manuel Bompard, Alexis Corbière, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Loiseau, Europe, La Réunion, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik