France
URL courte
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)
22424
S'abonner

Il «n'est pas acquis» qu’il y ait une possibilité de sauver Notre-Dame, victime d’un violent incendie, a déclaré Laurent Nuñez, le secrétaire d'État à l'Intérieur, malgré quelque 400 pompiers mobilisés et 18 lances à eau utilisées.

Le sauvetage de Notre-Dame, en proie à un violent incendie depuis près de 19h00, «n'est pas acquis» malgré la mobilisation de quelque 400 pompiers et l'utilisation de 18 lances à eau, a indiqué sur place le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez.

«Au moment où on se parle [21h40, ndlr] l'incendie n'est pas circonscrit», a affirmé Laurent Nuñez. «Les sapeurs-pompiers attaquent cet incendie avec 18 lances à incendie, depuis l'extérieur mais aussi depuis l'intérieur, pour tenter de sauver cet édifice, ce qui à l'heure actuelle n'est pas acquis».

«Le feu intéresse les deux-tiers de la toiture, qui s'est effondrée, ainsi que la flèche. Actuellement la manoeuvre vise à préserver l'arrière de la cathédrale, où sont situées les oeuvres les plus précieuses, que nous sommes en train d'évacuer. Les oeuvres les plus précieuses ont été mises à l'abri», a déclaré le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, présent sur place.

«La seconde manoeuvre concerne le beffroi nord, avec le risque d'effondrement des bourdons [cloches à son grave, ndlr]. Si les bourdons s'effondrent c'est l'effondrement de cette tour», a-t-il souligné.

«On n'est pas sûr de pouvoir enrayer la propagation au beffroi nord. Si celui-ci s'effondre, je vous laisse imaginer l'ampleur des dégâts», a-t-il ajouté.

Le maire adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a constaté auparavant à BFM TV que la priorité était premièrement «d'éviter que le risque d'effondrement fasse des victimes collatérales sur les riverains, les touristes». Ensuite, «la double priorité est de sauver les œuvres d'art».

Dossier:
Incendie à Notre-Dame de Paris (156)

Lire aussi:

Des chercheurs alertent sur les «conditions épidémiques parfaites» créées par l’Homme
Macron «ne souhaite pas réagir publiquement» aux manifestations contre les violences policières en France
Et si les formes sévères du Covid-19 étaient liées à une carence en cette vitamine?
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tags:
patrimoine culturel, patrimoine mondial, incendie, pompiers, cathédrale Notre-Dame de Paris, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook