France
URL courte
9272
S'abonner

En Belgique, l’Office des Étrangers a lancé pour 6 mois, sur Facebook et sur son site officiel, une campagne de dissuasion destinée aux migrants potentiels ainsi qu'aux réfugiés qui se trouvent dans des pays de transit. Cette action concerne notamment les Palestiniens et les Marocains.

La ministre belge de l'Asile et de la Migration, Maggie De Block, a annoncé que l'Office des Étrangers avait lancé une vaste campagne de dissuasion en ligne sur factsaboutbelgium.be en vue de «contrer les rumeurs et fausses informations souvent diffusées sur les réseaux sociaux pour permettre aux personnes désireuses de quitter leur pays d'origine de l'envisager en toute connaissance de cause».

«Il vaut donc mieux prévenir que guérir en les informant clairement que les chances d'asile sont très faibles et que la Belgique n'est pas le Pays de Cocagne. Il est clairement indiqué aux transmigrants qu'ils ne peuvent pas rester ici illégalement. Soit ils demandent l'asile, soit ils quittent le pays», a expliqué la ministre.

Parallèlement, une campagne Facebook se concentrera sur certains groupes cibles, notamment les Palestiniens et les Marocains, est-il indiqué sur le portail maggiedeblock.be.

«Il s'agit de la plus grande campagne de dissuasion en ligne jamais menée en Belgique», a indiqué Mme De Block, soulignant que «la conséquence de ces pratiques souvent malhonnêtes est que les migrants frappent à nos portes et demandent l'asile, alors que les chances qu'ils y aient droit sont très faibles. Cela crée un énorme fardeau pour nos services et met notre système d'asile et notre hospitalité sous pression».

L'Office des Étrangers a collaboré pour cette nouvelle campagne avec une agence de communication néerlandaise spécialisée. La création du site internet a coûté environ 150.000 euros.

Lire aussi:

Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Tags:
asile, migrants, réfugiés, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook