Ecoutez Radio Sputnik
    Benoît Hamon

    Comment Benoît Hamon a aidé Benalla à avoir accès à l’Assemblée: enquête de Radio France

    © AFP 2019 Alain Jocard
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (192)
    7028

    En octobre 2014, Alexandre Benalla a obtenu un badge d’invité permanent à l’Assemblée nationale par l’intermédiaire de Benoît Hamon, selon une enquête de Radio France.

    Bien avant de devenir chargé de mission auprès d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla a eu la possibilité de fréquenter le palais Bourbon grâce à Benoît Hamon, à l’époque député PS des Yvelines, révèle une enquête réalisée par la cellule d’investigation de Radio France.

    D’après les journalistes, l’ancien candidat PS à la présidentielle avait fourni en octobre 2014 un badge d’accès à la salle de sport de l’Assemblée nationale sur demande d’Alexandre Benalla. Contacté par le média, le fondateur et tête de liste du mouvement Génération.s aux élections européennes a reconnu les faits tout en assurant s’être «fait enfumer»:

    «On se connaissait par le service d’ordre du PS. Il m’a demandé si je pouvais lui accorder un badge pour qu’il ait un accès à la salle de sport de l’Assemblée. Je n’y voyais pas d’inconvénient, j’ai accepté», raconte M.Hamon.

    L’Assemblée a fini par valider la demande car il était mentionné dans le dossier fourni que le garde du corps était «chauffeur-assistant au Parti socialiste», ce qui n’était plus le cas. Pourtant, Benoît Hamon affirme qu’il l’ignorait à ce moment-là.

    «Dans ma tête, je fais un badge à un gars du service d’ordre du PS qui veut aller à la salle de sport. Point barre. Il m’a probablement menti sur ce point. Nous nous sommes basés sur ce que nous disait Benalla. Je me suis fait enfumer!», explique l’ancien candidat à la présidentielle française.

    Le laissez-passer expirant en juin 2015, M.Hamon a ensuite demandé et obtenu pour M.Benalla deux renouvellements, ont fait savoir les services de l'Assemblée à l’AFP.

    Toujours d’après l’enquête de Radio France, avant Benoît Hamon, Alexandre Benalla avait déjà approché l’élue de la Somme Pascale Boistard, qui a admis lui avoir fourni «un badge de collaborateur bénévole» en 2013, toujours pour qu’il puisse accéder à la salle de sport et à la bibliothèque du palais Bourbon.

    Dossier:
    Affaire Benalla (192)

    Lire aussi:

    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    L'emplacement secret d'armes nucléaires US en Europe dévoilé par hasard
    Tags:
    élections européennes, accès, Assemblée nationale, Génération.s, Parti socialiste français (PS), Pascale Boistard, Alexandre Benalla, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik