Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Benalla

    Le Maroc s’intéresserait à son tour à Benalla pour des «transferts de fonds douteux»

    © AFP 2019 ALAIN JOCARD
    France
    URL courte
    7426
    S'abonner

    Rapporté en premier lieu par Jeune Afrique, des sources ont confirmé au site marocain Médias24 que la société Instra Conseil d’Alexandre Benalla au Maroc a été effectivement contrôlée par l’Office des changes en raison de «mouvements suspects de fonds». Sputnik a contacté cette institution qui ne peut commenter pour des raisons de confidentialité.

    Selon des sources du site d'information Médias24, la société de droit marocain d'Alexandre Benalla Instra Conseil, sise la ville de Marrakech, a été effectivement contrôlée fiscalement par l'Office des changes, tel que l'avait rapporté auparavant le journal Jeune Afrique. Contacté par Sputnik, l'Office des changes a refusé de commenter cette information pour des raisons de confidentialité.

    Selon ces sources, «il s'agit d'une opération de contrôle suite à des mouvements suspects de fonds».

    Selon des révélations de Mediapart, en février dernier, M.Benalla avait transféré vers sa société Instra Conseil, créée en novembre 2018 et spécialisée dans les conseils en sécurité, la somme de 353.000 euros. L'origine de ces fonds, selon le média, est un contrat de protection conclu par Alexandre Benalla avec un oligarque russe.

    Mediapart estime que la société France Close Protection (FCP) — que Benalla dirigerait en sous-main d'après ce média d'investigation- a été créée spécialement pour récupérer le contrat de sécurité avec l'oligarque russe Iskander Makhmoudov, dont elle a révélé l'existence en décembre dernier et qui, selon ses informations avait été conclu entre l'homme d'affaires en question et le groupe de Vincent Crase, Mars. À l'époque, M.Crase était encore chargé de la sécurité du parti LREM et Alexandre Benalla officiait à l'Élysée.

    Dans les enregistrements publiés par Mediapart le 31 janvier, Vincent Crase et Alexandre Benalla évoquent en effet un contrat, sans pour autant mentionner le nom d'Iskander Makhmoudov. Mediapart avait estimé qu'il s'agissait de cet homme d'affaires russe.

    En outre, dans ses révélations relatives à l'affaire Benalla parues en février, le site d'actualité évoque la conclusion en décembre 2018 d'un autre contrat de près d'un million d'euros par FCP et un autre oligarque russe.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    La loi de la jungle: un python tué par le ratel qu’il étranglait à cause de l’intervention d’un chacal – vidéo
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    fonds, transfert, Office des changes, Alexandre Benalla, Maroc, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik