Ecoutez Radio Sputnik
    Journée nationale de mobilisation des retraités

    L’annonce de Macron sur la réindexation des retraites dynamitée par Le Figaro

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    631438

    Parmi les réponses d'Emmanuel Macron à la crise des Gilets jaunes figure le projet de réindexer sur l'inflation les retraites de moins de 2.000 euros à partir du 1er janvier 2020. Mais cette mesure n’est en fait en rien une nouvelle, écrit le Figaro. Le gouvernement l’avait déjà prévu l’année dernière pour 2021.

    Emmanuel Macron a annoncé que les petites retraites seront réindexées sur l'inflation au 1er janvier et que toutes le seront à partir de 2021. Mais pour Le Figaro, le Président de la République ne fait que poursuivre son opération de communication «qui pourrait bien au final se retourner contre lui».

    Le chef de l'État a notamment tenu à souligner lors de sa conférence de presse qu'«au 1er janvier prochain, je souhaite que nous réindexions les retraites de moins de 2.000 euros et qu'il n'y ait plus de sous indexation de quelque retraite que ce soit à partir de l'année 2021». En fait, il n'y aura aucune réindexation des petites retraites l'année prochaine car elles auraient dû être au préalable sous-indexées, ce qui n'est pas le cas.

    Même si le gouvernement Philippe avait prévu dans son projet de loi de financement de la Sécu pour 2019 de sous-indexer l'ensemble des pensions de retraite pour les années 2019 et 2020, le Conseil constitutionnel l'en a empêché en décembre 2018, censurant la mesure pour l'année 2019. Par ailleurs, il a considéré que la mesure concernant 2020 représentait un «cavalier budgétaire» et a donc rejeté la disposition pour 2020, rendant ainsi nulle toute désindexation pour l'année prochaine.

    En outre, le gouvernement Philippe ne réindexera pas les petites pensions sur l'inflation au 1er janvier dans le PLFSS2020, contrairement à ce qu'Emmanuel Macron a annoncé, mais il sous-indexera à nouveau les retraites supérieures à 2.000 euros par mois.

    Concernant l'assertion qu'aucune retraite ne sera plus sous-indexée «à partir de 2021», il s'avère que la mesure initiale incriminée avait été prise pour 2019 et 2020 seulement. Elle n'avait donc pas vocation à durer dans le temps.

    Ainsi, Emmanuel Macron fait semblant d'annuler une décision qui n'a jamais été anticipée ou promulguée par ses soins, conclut le journal.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    indexation, retrait, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik