Ecoutez Radio Sputnik
    Jérôme Rodrigues aux abords de Radio France lors de l’acte 24

    Jérôme Rodrigues: Macron «a juste reformulé son discours électoraliste qu’on ne veut plus»

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
    11351
    S'abonner

    Deux jours après l’intervention de Macron lors de laquelle il a annoncé des mesures censées répondre à la crise sociale, un nouveau samedi de mobilisation des Gilets jaunes a lieu. Au micro de Sputnik, Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement, donne son avis sur l’allocution du Président et explique pourquoi les manifestations continuent.

    Évaluant le discours prononcé le 25 avril par le Président de la République comme étant «creux» et n’apportant «rien pour le citoyen», le Gilet jaune Jérôme Rodrigues estime qu’Emmanuel Macron «garde son cap».

    «Il a juste remodelé, reformulé son discours électoraliste qu’on ne veut plus et c’est pour cela que nous sommes dans la rue aujourd’hui», explique l’homme au micro de Sputnik.

    Interrogé sur les mesures promises par le chef de l’État, Rodrigues estime qu’il n’y a «rien d’annoncé, rien de concret» ce qui explique, d’après lui, la poursuite de la mobilisation.

    «On a vu jeudi qu’il gardait le cap, on garde le nôtre. On continue à être visible, on continue à manifester, on continue les actions.»

    Abordant la question de l’opinion publique et des violences qui émaillent certaines mobilisations, Jérôme Rodrigues dit que 90% des manifestations se passent bien, soulignant toutefois que les caméras ne sont présentes que «lorsqu’il y a du sang».

    Et d’ajouter que le Gilet jaune n’est pas une idéologie:

    «Le Gilet jaune ce n’est pas une idéologie. Il y a un citoyen sous le gilet jaune. Et les revendications que l’on fait, ce ne sont pas des revendications de Gilets jaunes mais des revendications citoyennes. Et tous les citoyens de France peuvent être concernés par ce que l’on demande.»

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes après 22 semaines de mobilisation (133)
    Tags:
    gilets jaunes, réformes, mobilisation, Jérôme Rodrigues, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik