France
URL courte
25346
S'abonner

Jeudi 2 mai, jour anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, la ville d'Amboise reçoit Emmanuel Macron et son homologue italien Sergio Mattarella. Un dispositif de sécurité conséquent est prévu et le centre-ville sera fermé aux piétons.

En prévision de la venue à Amboise d'Emmanuel Macron et de Sergio Mattarella jeudi 2 mai, le jour du 500e anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, la préfète d'Indre-et-Loire Corinne Orzechowski a présenté lundi 29 avril le dispositif de sécurité prévu.

Ce dispositif, très conséquent, a été inspiré par le contexte, fait «d'un risque terroriste réel et d'un climat social dégradé», et «par un enjeu d'image» très important, a expliqué lors d'une conférence de presse Mme Orzechowski citée par La Nouvelle République du Centre-Ouest.

Le périmètre de sécurité a été divisé en deux zones: dans la zone située tout près du château et du Clos Lucé, même les piétons ne pourront pas circuler dans la matinée sauf les riverains qui devront être munis de leur pièce d'identité.

Selon le média, un arrêté municipal interdira aux gens d'être à leurs fenêtres, dans les habitations de l'hyper centre-ville qui donnent sur la place Michel-Debré, et rue de la Concorde.

Un arrêté préfectoral suspend également le survol de la ville, ce qui est valable pour les drones, et interdit toute navigation sur la Loire.

Un effectif de 300 gendarmes de la région sera renforcé par des forces venues d'autres départements.

Lire aussi:

Pourquoi des affiches de l’État sur le pass sanitaire étaient datées de janvier 2020? Explications
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
«La gorge me brûlait»: voici ce qui s’est passé dans la salle de cinéma évacuée à Annecy en pleine première d’OSS 117
Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Tags:
Amboise, Emmanuel Macron, Sergio Mattarella, Léonard de Vinci, anniversaire, dispositifs, sécurité, risques, survol
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook