Ecoutez Radio Sputnik
    LREM

    Deux personnalités appelées à la rescousse par LREM pour juguler le score du RN

    © AFP 2019 GEOFFROY VAN DER HASSELT
    France
    URL courte
    32143

    Alors que les élections européennes approchent, LREM a eu recours à des mesures spécifiques pour relancer la campagne de Nathalie Loiseau: outre 400 événements organisés, le parti a mobilisé des personnalités politiques, dont Jean-Pierre Raffarin et Daniel Cohn-Bendit, qui assisteront à des meetings pour «susciter de l’enthousiasme».

    Affaiblie par une série de polémiques, Nathalie Loiseau pourra compter sur l’aide de son parti à trois semaines des européennes, alors que la majorité des sondages placent le RN en tête des intentions du vote.

    D’après RTL, LREM a organisé près de 400 événements pour relancer la campagne et pour «d’abord susciter de l’enthousiasme, notamment chez les militants». Ce lundi 6 mai, deux meetings seront organisés: l’un à Paris avec Daniel Cohn-Bendit, Stanislas Guerini et Pascal Canfin, l’autre à Caen avec le Premier ministre Édouard Philippe et la tête de liste Nathalie Loiseau.

    De plus, samedi 11 mai à Strasbourg, l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin «fera le show», annonce RTL. L’objectif de ces meetings est, d'après un cadre de LREM, de «remobiliser tous ceux qui ont voté Macron au 1er tour de la présidentielle».

    «Une trop forte abstention risquerait en effet de leur coûter la place de leader», ajoute le média.

    Dans le cadre de cette campagne, LREM dévoilera le 9 mai son programme et distribuera sept millions de programmes de 30 pages chacun avec 79 propositions autour de quatre ou cinq grands axes.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    sondages, Rassemblement national (RN), La République en Marche! (LREM), Nathalie Loiseau
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik