Ecoutez Radio Sputnik
    1er-Mai à Paris, 2019

    Une élue dit ne pas comprendre pourquoi les manifestants ont peur de la police

    © Sputnik . Julien Mattia
    France
    URL courte
    27331

    Claire O'Petit, députée LREM de l'Eure, a avoué sur le plateau de Morandini Live ne pas comprendre pour quelles raisons les manifestants avaient peur des forces de l’ordre, niant l’ambiance «tendue» qui règne durant les manifestations.

    Invitée vendredi trois mai sur le plateau de Morandini Live sur CNews, la députée LREM de l'Eure et vice-présidente du Groupe d'études sur la condition animale, Claire O'Petit, a confié sa stupéfaction concernant l'appréhension qu'ont les manifestants des forces de l'ordre.

    «Qu'est-ce qui leur a pris d'avoir peur de la police à ce point-là?», s'est-elle interrogée, l'air étonné.

    En outre, lorsque Jean-Marc Morandini a souligné que «c'est quand même tendu les manifs», Mme O'Petit a déclaré qu'elle n'était «pas du tout d'accord avec» lui.

    Puis, quand le journaliste a cité en guise d'exemple les charges violentes des policiers, la députée LREM a objecté que «le grand problème que vous avez c'est qu'il y a jamais une charge avant qu'on prévienne les gens».

    «Donc vous ne comprenez pas que les manifestants aient peur de la police?», a demandé le présentateur. «Ah, oui», a fini par répondre Claire O'Petit.

    De nouveaux cas de violences policières durant les manifestations apparaissent pourtant régulièrement sur les réseaux sociaux.

    Ainsi, un étudiant logé en résidence universitaire dans l'enceinte de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, s'est fait frapper par quatre policiers sans explication le 1er mai, alors qu'il ne manifestait pas. Son frère, venu l'aider à déménager, a été également frappé par des policiers, révèle une enquête de Mediapart. La préfecture de police de Paris a indiqué au média qu'une enquête avait été ouverte par l'IGPN après un signalement du préfet de Paris.

    Lire aussi:

    Un joueur de rugby demande la nationalité française à Macron, voici la réponse du Président (vidéo)
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    Tags:
    violences policières, peur, députés, manifestation, La République en Marche! (LREM), Jean-Marc Morandini, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik