France
URL courte
9191
S'abonner

Après la sortie d’informations selon lesquelles le groupe américain Monsanto aurait fait ficher des centaines de personnes en France, dont des journalistes et des personnalités politiques comme scientifiques, une enquête judiciaire a été ouverte.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête sur des soupçons de fichage illégal, pour le compte du géant américain Monsanto, de centaines de personnalités et médias, concernant notamment leur position vis-à-vis du glyphosate, des OGM ou de leur propension à être influencés, apprend-t-on de l’AFP.

Cette enquête, confiée à la police judiciaire parisienne, fait suite à la plainte déposée par Le Monde et l’un de ses journalistes, lequel figurait dans les fichiers incriminés, a précisé le parquet de Paris, qui vise notamment le chef de «collecte de données personnelles par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite» dans ses investigations, précise l’agence.

Lire aussi:

Le célèbre journaliste Larry King est décédé
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Failles dans la gestion de la crise sanitaire: «C’est Bruxelles qui a sacrifié l’hôpital public français!»
Tags:
enquête, Monsanto, Parquet de Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook