France
URL courte
6292
S'abonner

Ayant obtenu une exonération fiscale pour construire un nouveau centre de distribution en France, le géant américain va devoir payer au final trois millions d’euros de taxe pour l’installation de cette plate-forme, selon Le Parisien. Le média indique que le groupe a fait une erreur lors du dépôt du permis de construire.

Une petite erreur administrative va coûter trois millions d'euros au géant du commerce en ligne Amazon, écrit lundi 20 mai Le Parisien.

Selon le média, la société américaine, qui avait obtenu une exonération de la taxe d'aménagement par les autorités de la ville de Brétigny-sur-Orge, où Amazon construit son sixième centre de distribution, n'a pas bien rempli le formulaire lors du dépôt du permis de construire.

Comme l'explique au Parisien Sylvain Tanguy, président du conseil d'administration de l'entreprise Air 217, «le groupe doit préciser de quel type de locaux il s'agit». Air 217 est une société publique locale chargée de redynamiser l'ancienne base où Amazon installe sa plate-forme logistique de 142.000 mètres carrés.

Contacté par Le Parisien, le groupe assure « s'acquitter des taxes locales partout où il s'installe », sans donner plus de détails sur ce dossier en particulier. La préfecture n'a pas commenté ces informations.

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
«Il est inacceptable de payer ce prix chaque jour»: une monnaie locale proposée sur la Côte d'Azur
En continu: Vladimir Poutine arrive à Genève pour son sommet avec Joe Biden - vidéo
Fin de Barkhane: «il n’y a aucun lien avéré entre la menace terroriste en France et le théâtre sahélien»
Tags:
taxes, Amazon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook