Ecoutez Radio Sputnik
    Police française

    Un des manifestants appelant la police à les rejoindre est attrapé par derrière puis plaqué au sol (vidéo)

    © AFP 2019 SEBASTIEN SALOM-GOMIS
    France
    URL courte
    25254

    Le discours d’un participant à une action des Gilets jaunes, adressé aux forces de l’ordre, a été coupé net par un policier qui l'a attrapé par le cou et l’a terrassé, comme en témoigne une vidéo postée sur Twitter. Après avoir crié devant une ligne d’agents «vous êtes pareils que nous», le manifestant les a interrogés: «ça fait quoi de trimer?».

    Alors qu’un manifestant s’adressait à des membres des forces de l’ordre en faction sur une place partiellement vide, vraisemblablement lors d'une des mobilisations des Gilets jaunes, un policier casqué s’est approché par derrière et lui a sauté dessus en le saisissant par le cou. Puis, il l’a plaqué au sol devant ses collègues qui sont venus l’aider à le maîtriser, voit-on sur une vidéo diffusée sur Twitter.

    ​Après avoir déclaré que ces hommes en uniforme étaient «pareils» qu’eux (les manifestants), le harangueur a crié: «On n’en a pas marre? Si, on en a marre! Ça fait quoi de se lever à quatre heure du mat’? Ça fait quoi de trimer? Lundi au vendredi, tous les jours de la semaine?». Le policier arrivant par derrière, n’a laissé aucune possibilité à sa cible de le voir venir.

    La mobilisation des Gilets jaunes se poursuit pour la 27e semaine consécutive. Leur acte 27, qui a eu lieu le 18 mai, a marqué les six mois d'un mouvement qui semble s'essouffler, dans la rue tout du moins.

    D'après le ministère de l'Intérieur, ils étaient 15.500 à arpenter les rues de France pour crier leur colère à Emmanuel Macron le 18 mai. Le score le plus faible depuis le début de la mobilisation. Bataille des chiffres oblige, le Nombre jaune, qui comptabilise également le nombre de manifestants, en a annoncé 40.497.

    L’acte 28 des Gilets jaunes aura lieu le 25 mai, la veille des élections européennes. Selon l’arrêté édité par la préfecture de Paris, la manifestation sera interdite, comme d’habitude, autour des Champs-Élysées, de l’Assemblée nationale et de la cathédrale Notre-Dame. Un rassemblement intitulé «Macron, on vient te chercher chez toi» est prévu à Amiens, ville d’origine du Président.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    gilets jaunes, manifestation, police, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik