France
URL courte
Elections européennes 2019 (32)
29461
S'abonner

Rendu public le lendemain des européennes, un sondage réalisé par Odoxa-Dentsu Consulting montre que plus de la moitié des Français jugent qu’à la lumière des résultats obtenus par La République en marche, le Président devrait effectuer un remaniement.

Près de deux Français sur trois (63%) jugent que la défaite concédée par LREM, arrivée deuxième derrière le RN aux européennes, est un échec personnel pour Emmanuel Macron, informe l’AFP, se référant à un sondage Odoxa-Dentsu Consulting publié lundi 27 mai.

36% des sondés estiment le contraire et 1% ne se prononce pas dans cette enquête pour France Info et Le Figaro.

Pour 71% de Français, le chef de l'État a eu tort de s'investir à la fin de la campagne pour «critiquer le Rassemblement national» et «inciter les électeurs à voter» afin de faire barrage aux partis souverainistes. 28% considèrent qu'il a bien fait de le faire, pour être en adéquation avec ses convictions (1% NSP).

Après la courte défaite de sa liste —22,41% contre 23,31% pour celle du Rassemblement national-, le chef de l'État doit procéder à un remaniement de gouvernement selon une majorité de sondés (58%).

50% d'entre eux sont en revanche opposés à un changement de Premier ministre, alors que 49% souhaitent le départ d'Édouard Philippe de Matignon.

Pour près de trois Français sur quatre (72%), le Président doit surtout changer de politique.

L’enquête en question a été réalisée en ligne lundi 27 mai auprès de 980 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur statistique est de 2,5 points.

Dossier:
Elections européennes 2019 (32)

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
remaniement, sondage, élections européennes, Parlement européen, La République en Marche! (LREM), Rassemblement national (RN), Édouard Philippe, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook