Ecoutez Radio Sputnik
    chaleur

    Une trentaine de Cadets de la Défense font un malaise en pleine cérémonie (vidéo)

    © PublicDomainPictures
    France
    URL courte
    686
    S'abonner

    29 volontaires du Service national universel ont fait un malaise lors de la cérémonie qui s’est déroulée mardi 18 juin à Évreux par 30 degrés. Des secouristes les ont pris en charge à l'intérieur de la mairie.

    Mardi 18 juin, la forte chaleur aura eu raison de 29 jeunes engagés dans le Service national universel (SNU) qui ont fait un malaise. Ils étaient priés d'assister à la cérémonie d’inauguration de la statue du premier Président de la Ve République sur la place du Général-de-Gaulle à Évreux, en compagnie de personnalités locales, rapporte Le Parisien.

    «Deux ou trois ont été plus sérieusement touchés, dont l’un a dû être évacué [par les pompiers, ndlr]», a déclaré sur France Bleu Haute-Normandie le maire de la ville, Guy Lefrand.

    La forte chaleur —il faisait près de 30 degrés —a provoqué des malaises chez ces jeunes habillés en uniforme et restés immobiles pendant de longues minutes sur le perron de la mairie.

    Une dizaine de jeunes ont été évacués à l’intérieur du bâtiment avec l’aide des agents de la mairie, comme le montre une vidéo postée sur Twitter par une journaliste présente sur place.

    Une autre personne a publié une photo montrant des jeunes à l’intérieur du bâtiment, pris en charge par les pompiers.

    «C'était un petit coup de chaud, comme on en voit régulièrement», a expliqué le maire d’Évreux.

    Plusieurs internautes ont exprimé leur indignation quant aux conditions dans lesquelles s’est déroulée la cérémonie:

    À son tour, Arnaud Gillet, directeur de cabinet du préfet de l'Eure, a fait savoir sur France Bleu que «ces jeunes ont été rapidement pris en charge par les pompiers, puisque très rapidement une quinzaine de pompiers sont venus, ainsi qu'un véhicule du SAMU».

    Tags:
    mairie, chaleur, malaise, France, inauguration, cérémonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik