France
URL courte
La canicule en France en 2019 (33)
826
S'abonner

L’idée du député européen Yannick Jadot d’instaurer des congés canicule, censés aider à s’adapter au réchauffement climatique, est un «drôle de principe», a jugé le ministre chargé des relations avec le Parlement, Marc Fesneau, invité le 29 juin sur le plateau de CNEWS.

Le 29 juin, lors d’une interview accordée au Journal du Dimanche, le député européen Yannick Jadot a évoqué l’idée de suivre l’exemple d’autres pays européens, dont l’Allemagne et l’Espagne, et de se préparer au réchauffement climatique en aménageant les modes de vie en période de canicule. Il a en particulier proposé d’instaurer des congés canicule et la gratuité des transports publics.

Invité de La Matinale sur CNEWS, le ministre français chargé des relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a été interrogé à ce sujet. Il a ainsi rappelé qu’il s’agissait de choses «qui sont déjà à l’œuvre»:

«Pour commencer plus tôt le matin, pour finir plus tôt en début d’après-midi, c’est ce que font un certain nombre de pays qui subissent ces canicules. Le principe du congé canicule est un drôle de principe.»

Le 28 juin, Météo-France a annoncé qu'un nouveau record de chaleur avait été établi avec 45,9 degrés enregistrés à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard. Le 29 juin, l’alerte orange a été maintenue dans 75 départements.

Dossier:
La canicule en France en 2019 (33)

Lire aussi:

Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
«Le pire scénario»: le Kremlin répond à la menace d’Ankara d'entamer une opération militaire à Idlib
Mécontent des négociations avec Moscou, Erdogan se dit prêt à lancer une opération militaire à Idlib
Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Tags:
chaleur, réchauffement climatique, canicule, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook