France
URL courte
187528
S'abonner

Plongé dans le noir dans la nuit du 13 au 14 juillet, le quartier des Champs-Montants à Audincourt (Doubs) est devenu le théâtre de violences urbaines. Un policier de la brigade anti-criminalité a été sérieusement blessé par une grenade.

La nuit du 13 au 14 juillet a pris des allures de guérilla urbaine à Audincourt, dans le Doubs, alors que tout le quartier des Champs-Montants était plongé dans le noir. Des délinquants ont profité de la situation pour se livrer à des violences, relate l’Est républicain.

Pendant qu’une cinquantaine de jeunes commençait à caillasser les forces de l'ordre, un suspect a réussi à dégoupiller une grenade de désencerclement dans la poche d'un officier de la brigade anti-criminalité qui tentait de le maîtriser. La grenade a éclaté dans la main du policier et a également touché sa cuisse, relatent des médias locaux. Brûlé au premier degré, il a été secouru par les pompiers et a reçu un arrêt maladie de deux jours, précise France Bleu.

Le suspect a été conduit au commissariat et placé en garde à vue. Il doit être présenté au parquet de Montbéliard lundi 15 juillet.

Dégâts causés par les émeutiers

Selon l’Est républicain, les émeutes à Audincourt ont été marquées par le saccage partiel d’une crèche, des barrages enflammés sur les axes principaux ainsi que des voitures et des poubelles carbonisées.

Une voiture du commissariat a par ailleurs été sérieusement endommagée par des jets de projectiles.

Lire aussi:

Confinement à Dunkerque et dans sa région dès ce week-end
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Rouée de coups par trois femmes pour avoir demandé l’arrêt d’une fête à 7h du matin
Tags:
grenade, émeutes, Doubs, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook