France
URL courte
187528
S'abonner

Plongé dans le noir dans la nuit du 13 au 14 juillet, le quartier des Champs-Montants à Audincourt (Doubs) est devenu le théâtre de violences urbaines. Un policier de la brigade anti-criminalité a été sérieusement blessé par une grenade.

La nuit du 13 au 14 juillet a pris des allures de guérilla urbaine à Audincourt, dans le Doubs, alors que tout le quartier des Champs-Montants était plongé dans le noir. Des délinquants ont profité de la situation pour se livrer à des violences, relate l’Est républicain.

Pendant qu’une cinquantaine de jeunes commençait à caillasser les forces de l'ordre, un suspect a réussi à dégoupiller une grenade de désencerclement dans la poche d'un officier de la brigade anti-criminalité qui tentait de le maîtriser. La grenade a éclaté dans la main du policier et a également touché sa cuisse, relatent des médias locaux. Brûlé au premier degré, il a été secouru par les pompiers et a reçu un arrêt maladie de deux jours, précise France Bleu.

Le suspect a été conduit au commissariat et placé en garde à vue. Il doit être présenté au parquet de Montbéliard lundi 15 juillet.

Dégâts causés par les émeutiers

Selon l’Est républicain, les émeutes à Audincourt ont été marquées par le saccage partiel d’une crèche, des barrages enflammés sur les axes principaux ainsi que des voitures et des poubelles carbonisées.

Une voiture du commissariat a par ailleurs été sérieusement endommagée par des jets de projectiles.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Tags:
grenade, émeutes, Doubs, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook