Ecoutez Radio Sputnik
    Police (image d'illustration)

    Un Guinéen est mort le soir de la finale de la CAN après une altercation imputée à un Algérien

    CC0 / diegoparra / police
    France
    URL courte
    221554

    Un Guinéen a été tué près de Rouen le soir de la finale de la Coupe d'Afrique des nations. Selon des médias africains, il aurait été agressé par un Algérien.

    Un Guinéen âgé d'une trentaine d'années est mort après une altercation violente avec un autre homme, dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 juillet 2019, à Canteleu, près de Rouen. Selon une source policière, citée par France Bleu, elle aurait eu lieu «juste avant la finale de la Coupe d'Afrique des nations vendredi soir entre l'Algérie et le Sénégal».

    La victime a été violemment frappée et était dans le coma à l'arrivée des secours. Selon plusieurs médias guinéens, l'agresseur serait un Algérien.

    Contacté par 20 minutes, un proche de la victime a raconté que M.Barry était «avec sa femme et leur fille de deux ans pour aller suivre la finale de la CAN chez un ami de la famille, il avait été apostrophé par un Maghrébin à Canteleu, près de Rouen».

    «Cet homme a pris M.B. pour un Sénégalais et l'a traité de “Sale n****”. M.B. serait sorti de son véhicule pour s'expliquer avec l'auteur des insultes. Il a reçu au moins un coup au visage, avant de chuter lourdement et d'être blessé à la nuque», selon la source.

    Les circonstances de cette agression mortelle sont encore très floues, les autorités ne présentant pas de commentaires. L'auteur présumé des faits est en fuite.

    Enseignant à l'université de Rouen

    Un média africain et l’institut de recherches et d'enseignement Thinking Africa révèlent que la victime, Mamoudou Barry, était un enseignant-chercheur en droit qui travaillait depuis quelques années à l'université de Rouen et en Guinée.

    «C’est une grosse perte pour nous. Un jeune brillant tué par le fait d’une bêtise humaine. C’est triste», a réagi Amara Camara, l'ambassadeur de la Guinée en France.

    Débordements après la finale de la CAN

    Depuis le début de la Coupe d’Afrique des nations, les victoires de l’équipe de football d’Algérie ont donné lieu à de nombreux rassemblements de supporters à travers la France. Les scènes de liesse étaient à plusieurs reprises accompagnées de débordements et de heurts avec les forces de l’ordre.

    Après la finale de la Coupe, remportée par l’Algérie face au Sénégal (1 – 0), un jeune homme a été blessé à l'œil lors des célébrations à Lyon. Selon ses proches, il aurait subi un tir de LBD au visage.

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Tags:
    Coupe d'Afrique des nations CAN, Algérie, Sénégal, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik