France
URL courte
919
S'abonner

Dans l’espoir d’être renvoyé en Tunisie, un détenu de l’établissement pénitentiaire de Meaux-Chauconin a dégradé quatre cellules en une semaine. Il sera finalement condamné à huit mois de prison ferme avec maintien en détention.

Un détenu de 27 ans de la prison de Meaux-Chauconin a saccagé quatre cellules dans lesquelles il a été placé, relate Le Parisien. Il espérait en effet être renvoyé en Tunisie suite à ses actes.

«Je veux sortir de prison. J'en ai marre. Je veux retourner chez moi en Tunisie», a-t-il dit.

«Mais, Monsieur, cela va avoir l’effet inverse», lui a rétorqué la juge, citée par Le Parisien.

En effet, l’homme a été condamné à huit mois de prison ferme avec maintien en détention.

Le déroulement des évènements

Tout commence le 12 avril, quand il met le feu à sa cellule et tente de se suicider. Il est alors transféré dans une autre cellule. Mais le 15 avril, l’homme récidive. Cette fois, il s’attaque aux toilettes, à la fenêtre, à la porte et à l'œilleton de sa nouvelle cellule.

Il déménage de nouveau. Deux jours plus tard, le 17 avril, l’histoire se répète. Il casse tout. Puis une nouvelle fois, encore deux jours plus tard, le 19 avril, lorsqu’il dégrade une quatrième cellule après un nouveau coup de sang.

Lire aussi:

Un chien retrouvé pendu en Seine-Saint-Denis, une association porte plainte
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
détenus, prison, Tunisie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook