Ecoutez Radio Sputnik
    la poste (image d'illustration)

    Des agents de la Poste de Nanterre soupçonnés de vols de colis pendant un an

    CC0 / delphinmedia
    France
    URL courte
    20329

    Les syndicats CGT et SUD PTT ont alerté sur des vols répétés dans l’agence de colis de la Poste de Nanterre, lesquels avaient duré pendant un an. Dans une interview au Parisien, ils ont indiqué que des chefs de cabine étaient aussi été impliqués dans cette affaire. L’enquête, ouverte il y a neuf mois, est toujours en cours.

    Des agents de la Poste de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, sont soupçonnés de vols répétés de colis pendant un an et demi, rapporte Le Parisien.

    Pour déterminer tous les détails, une enquête interne, dont les résultats n’ont pas encore fournis, a été ouverte il y a neuf mois. Elle est toujours en cours.

    Selon le quotidien, les premiers signalements auprès de la direction de la Poste indiquent que ces vols ont débuté à la fin de l'année 2018.

    Interrogés par Le Parisien, des membres des syndicats CGT et SUD PTT ont indiqué qu’il s’agissait de vols de colis Libourne qui avaient des étiquettes illisibles, bloquant de fait l’expédition.

    «Le personnel en cabine de l’agence se servait en casques hi-tech, en belles bouteilles de vin ou en vieux whiskys…», a indiqué un représentant syndical de la CGT au quotidien.

    «Normalement, les colis Libourne se trouvent dans une cabine à l’accès réglementé. Tout le monde n’y entre pas comme cela, il faut un badge pour y accéder. Là, ils étaient parfois en dehors de la cabine, accessibles à tout le personnel», a-t-il expliqué.

    En outre, le représentant syndical a souligné que des chefs de cabine étaient aussi impliqués.

    «Sous prétexte qu’ils avaient l’aval de leur chef, on avait l’impression que c’était la caverne d’Ali Baba, que tout le monde pouvait se servir… », a confié au quotidien un membre de SUD-PTT.

    Le Parisien a aussi interrogé une ancienne employée de l'agence de Nanterre qui avait été licenciée pour avoir voulu dénoncer ces actions répétées.  

    Lire aussi:

    Jeffrey Epstein se rendait-il au Maroc à bord du «Lolita Express»?
    «Je commencerai à faire exploser les avions»: il harcèle une connaissance avec des milliers de textos
    Le sexe d’un adolescent brûlé au chalumeau lors de tortures à Marseille
    Tags:
    syndicats, enquête, colis, vol, poste, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik