France
URL courte
5193
S'abonner

La police a perquisitionné le domicile d’un employé de l'Éducation nationale soupçonné d'avoir volé du matériel vidéo sur le campus de la Doua, près de Lyon. Elle y a découvert un véritable arsenal, dont une trentaine d'armes à feu. L’homme a été placé en garde à vue, rapporte Franceinfo.

Un homme de 55 ans a été placé en garde à vue mercredi 21 août au commissariat de Villeurbanne, près de Lyon (Rhône), pour vol de matériel vidéo et détention d'armes, indique Franceinfo.

Une plainte a été déposée par le responsable sécurité du pôle scientifique de la Doua, suite à la disparition de matériel vidéo sur le campus. Le préjudice est estimé à 25.000 euros. Les policiers sont remontés jusqu'au suspect grâce aux images de vidéosurveillance.

Lors de la perquisition menée à son domicile, les policiers ont non seulement retrouvé le matériel volé en question, mais aussi un véritable arsenal: «dix revolvers, trois carabines, cinq pistolets automatiques, dix fusils à pompe, 188 kilos de cartouches, 147 kilos d'étuis de cartouches, 47 kilos d'ogives, et près de 2 kilos de poudre».

Le suspect n’était pas chez lui lors de l’intervention policière, mais il s’est rendu de lui-même au commissariat de Villeurbanne pour présenter son autorisation de détention d’armes. Il a tout de même été placé en garde à vue pour vol de matériel vidéo et détention d’armes.

Lire aussi:

Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
détention d'armes, commissariat, Villeurbanne, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook