Ecoutez Radio Sputnik
    Une aire de jeux pour enfants (image d'illustration)

    Des bombes d’acide piégeaient un parc pour enfants dans l’Essonne

    © CC0 / biancamentil
    France
    URL courte
    9233
    S'abonner

    Deux jeunes ont été mis en examen après que des bombes d’acide ont été découvertes dans un parc pour enfants dans l’Essonne. Selon les suspects, ils cherchaient à tester ce qu’ils ont vu sur Internet, relate Le Parisien.

    Au cours de sa ronde, un agent de sécurité a découvert dans la nuit du 17 août au 18 août dans le parc pour enfants Eridan de Villabé, dans l’Essonne, une bombe d’acide, relate Le Parisien. Alertés, les gendarmes ont inspecté le parc et trouvé d’autres bombes du même type. La première retrouvée par l’agent a explosé dans la nuit, sans faire de victimes car le parc était vide.

    Ces «trouvailles» dangereuses ont été neutralisées par les démineurs de la Sécurité civile.

    Ce n’est pas la première fois que l’agent fait la découverte de ce type de dispositifs, a-t-il confié, cité par le quotidien. En effet, il y a une semaine il avait déjà découvert une autre bombe d’acide dans le parc.

    Deux adolescents sont soupçonnés par les forces de l’ordre d’être impliqués dans l’installation de ces «pièges» dangereux dans le parc pour enfants, selon Le Parisien, qui se réfère à l’enquête des gendarmes. Les suspects ont avoué avoir testé quelque chose qu’ils avaient vue sur Internet. Les deux jeunes ont été mis en examen.

    Dans le même temps, les autorités ont constaté une augmentation des ventes d’acide au cours de l’été, craignant des attaques contre les forces de l’ordre.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    L’aviation russe aurait empêché Israël de bombarder une base militaire syrienne
    Tags:
    alerte, bombe, France, enfants
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik