Ecoutez Radio Sputnik
    Les débris de l'avion Air France AF447 Rio-Paris

    Un rapport sur le crash du vol AF447 Rio-Paris jette le doute sur Airbus

    © AFP 2019 ERIC CABANIS
    France
    URL courte
    8714
    S'abonner

    Les familles des victimes du crash du vol Air France AF447 Rio-Paris, qui avait fait 228 morts en 2009, ont dévoilé un document inédit. Selon lui, c’est la défaillance des sondes Pitot qui a provoqué la perte de contrôle, précise Le Parisien. Et Airbus était informé de ce dysfonctionnement, estiment les proches.

    La défaillance des sondes Pitot, fabriquées par l'équipementier Thalès, était à l’origine du crash de l’avion AF447 Rio-Paris le 1er juin 2009, affirme l’association des familles des victimes «Entraide et Solidarité AF447» se référant à un rapport.

    Ce dernier leur avait été transmis par une source anonyme il y a deux ans, raconte Le Parisien. Baptisé «Expertise d'une sonde Pitot», ce document a été rédigé en novembre 2004 pour Thalès et compare notamment le vieillissement de deux sondes Pitot, l'une de Thalès et l'autre de Goodrich, est-il précisé.

    Airbus en a «vraisemblablement eu connaissance»

    «Ce rapport, dont Airbus a vraisemblablement eu connaissance, démontre que Thalès savait que sa sonde était quasi HS après 10.000 heures de vol. La corrosion des tubes rendait le système de réchauffage inefficient. Or les sondes de l'AF447 totalisaient près de 19.000 heures de vol! Soit quasiment le double…», explique au Parisien Laurent Lamy, informaticien engagé dans le comité d'experts informel qui s'est soudé autour de l'association.

    «Il est la cause originelle de l'accident», assure Me Sébastien Busy, avocat de l'association des familles des victimes.

    Crash Rio-Paris

    L'Airbus A330 d'Air France effectuant le vol AF447 entre Rio de Janeiro et Paris avec 228 personnes à bord s'est abîmé en plein océan Atlantique sans laisser de survivants le 1er juin 2009.

    D’après le dernier rapport officiel des experts datant de décembre 2017, la «cause directe» de l'accident «résulte des actions inadaptées en pilotage manuel» de l'équipage.

    Tags:
    rapport, crashs, Air France, Airbus
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik