France
URL courte
22518
S'abonner

Le lancement aéroporté de fusée, reposant sur un drone capable de larguer en vol son lanceur, a été testé avec succès par l’organisme français de recherche aérospatiale a annoncé ce dernier, l’Onera, sur son site.

Au Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou en Guyane, l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA), a réussi à larguer une maquette de lanceur installée sur un drone, lit-on sur le site de l’Onera.

«Ce vol est l'aboutissement d’une longue collaboration entre l’ONERA et le CNES [Centre National d’Etudes Spatiales, ndlr], rejoints depuis fin 2015 par 6 partenaires européens dans le cadre du projet européen ALTAIR. Le projet, démarré fin 2015 pour une durée de 4 ans, est financé à hauteur de 3,5 millions d’euros par l'Union Européenne et 0,5 million d'euros par la Suisse», lit-on sur le site.

Quel en est l’objectif?

Le but de ce test est de réussir le lancement commercial à moindre coût de petits satellites par une fusée qui sera installée à bord d’un drone, explique BFM TV.

D’après le Cnes, ce système aéroporté rendrait plus flexible le lancement de nanosatellites souvent tributaires de gros satellites.

Auparavant, de nombreux vols automatiques du drone -baptisé Eole- ont été effectués au CSG de Kourou «hors vue», avant celui qui s’est déroulé de manière satisfaisante.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Zinédine Zidane testé positif au Covid-19
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Le narratif sur la fin de mandat de Trump sert-il à «donner une leçon à tous les possibles populistes»?
Tags:
fusée, drone, test, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook