Ecoutez Radio Sputnik

    L’arrière-saison vire au drame en Gironde

    © Sputnik . Alexeï Malgavko
    France
    URL courte
    17643
    S'abonner

    Sur la plage de Lacanau, en Gironde, l’arrière-saison a été marquée par trois noyades en trois jours.

    Au bord de l’Atlantique, les températures plaisantes sont idéales pour profiter des dernières journées de soleil. Il a ainsi fait jusqu'à 28 degrés ce samedi sur la plage de Lacanau, en Gironde, où trois personnes sont décédées par noyade en trois jours.

    Le 10 octobre, une nageuse âgée de 25 ans s’est noyée près de Lacanau. Sa disparition a été signalée dans la journée. Alerté par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Étel, un hélicoptère médicalisé de l’armée de l'air a localisé près de la plage de Carcans son corps. Ce jour-là, la mer était «agitée», selon les secours.

    Deux jours plus tard, le 12 octobre, deux hommes de 64 et 70 ans se sont noyés dans le même secteur.

    Les pompiers sont parvenus à secourir le premier, qui était en arrêt respiratoire, sans pour autant que le SMUR puisse le réanimer sur la plage.

    Le scénario s’est reproduit un peu plus tard sur une plage de la commune de Grayan-et-l'Hôpital avec l’homme âgé de 70 ans.

    Le maire de Carcans, Patrick Meiffren, a déclaré au micro de France 3 que les communes n’avaient pas les moyens de financer une surveillance des plages au-delà de la saison estivale.

    La préfecture maritime de l'Atlantique a publié en conséquence des consignes de sécurité pour se baigner en milieu naturel: se renseigner sur les conditions de baignade, ne pas laisser les enfants plonger sans connaître la profondeur de l’eau, ne pas surestimer ses capacités, privilégier les zones surveillées, faire attention aux bouées car «elles ne protègent pas de la noyade et sont facilement emportées par le courant.»

    Tags:
    morts, décès, Gironde, noyade, baignade
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik